fbpx Skip to content

Avez-vous le syndrome de l’imposteur ?

Syndrome de l'imposteur

Est-ce que vous avez le syndrome de l’imposteur? Si vous êtes convaincu que votre succès n’est rien d’autre qu’une coïncidence, que les gens vont bientôt réaliser que vous n’êtes pas aussi talentueux qu’ils pourraient le penser, ou que vous ne possédez pas les connaissances nécessaires pour réaliser votre travail, vous souffrez très probablement du syndrome de l’imposteur.

Souvent, ce syndrome est également appelé le syndrome autodidacte. Probablement parce qu’il est plus fréquent chez les personnes autodidactes que chez les personnes qui ont une éducation ou un diplôme. Et cela est beaucoup plus courant que vous ne le pensez. Cela peut tous nous affecter. Peu importe que nous soyons riches ou pauvres, jeune ou vieux. Notre statut social ou notre niveau d’éducation n’y jouent aucun rôle.

8 signes que vous avez le syndrome de l’imposteur

1. Vous vous sentez comme une fraude.

Vous avez l’impression de ne pas posséder les qualités nécessaires (et ne parlons pas du talent ;-)) pour faire votre travail. Pourtant les gens ne le voient pas, et semblent ignorer votre condition. Vous avez l’impression d’être un menteur et vivez avec la peur qu’ils le découvrent d’un moment à l’autre.

2. Vous pensez ne pas mériter votre succès parce qu'il ne vous appartient pas

Les gens qui pensent de cette façon croient également que leur succès est dû à des facteurs externes. Le succès ne viendrait pas de vos propres efforts ou de vos capacités à réaliser les choses, mais de la chance et de l’incapacité des autres à ne pas voir que ce n’est pas un succès.

3. Vous avez peur d'être découvert

Vous avez peur que votre masque ne tombe, et cela vous provoque beaucoup de stress, de peur et d’anxiété. Parce que vous avez l’impression de tromper votre monde en permanence, d’être en sursis et que seule la mise à nue de votre imposture fera retomber cette tension.

causes syndrome de l'imposteur

4. Vous vous mettez une auto pression démesurée

Vous êtes un(e) perfectionniste. Pour vous, même les tâches les plus simples ont une importance capitale. Vous prenez ces tâches très au sérieux et vous y travaillez pendant des heures, même si ce sont des tâches petites et ordinaires.

5. Vous avez des difficultés à accepter les compliments

Parce que vous ne croyez pas que vous les méritez. Parce que vous ne croyez pas que vous êtes assez bon et que vous ne pensez pas avoir fait du bon travail sur ce pour quoi vous êtes félicité.

6. Vous avez un manque d’estime de vous-même

Vous pensez toujours qu’il y a quelqu’un d’autre qui peut le faire mieux que vous. Et la prochaine fois, les gens comprendront cela et confieront les tâches à cette personne plutôt qu’à vous.

7. Vous souffrez de l’auto-sabordage

Vous essayez de rationaliser vos peurs, d’éviter les situations où votre égo sera mis à l’épreuve. Alors plutôt que d’affronter votre réalité (pourtant imaginée), vous préférez reporter au lendemain, procrastiner et limiter vos actions, votre vie, votre travail.

8. Vous vous dénigrez

Vous avez l’habitude de parler négativement de vous-même. Et vu le niveau de vos pensées négatives et du manque de bienveillance à votre égard, on pourrait même parler d’auto-humiliation.

Comment le syndrome de l'imposteur cause-t-il le stress?

Les différents types de syndrome de l’imposteur

Le stress, l’anxiété et le syndrome de l’imposteur sont liés. Avoir le syndrome de l’imposteur augmente votre stress et votre anxiété en vous gardant dans un état de peur, de tension et de manque de confiance en vous.

Par exemple, si vous êtes perfectionniste, même les tâches les plus simples et les plus petites vous sembleront comme des tâches difficiles, complexes et longues. 

Disons que vous avez des problèmes de confiance en vous. Dans ce cas, votre performance au travail sera affectée. Le niveau de stress peut être si élevé que vous voudrez peut-être quitter votre travail, ou ne pas faire la tâche du tout ou annuler tous projets qui vous inquiètent.

Type de syndrome de l'imposteur

Un cercle vicieux du syndrome de l’imposteur

Lorsque votre niveau de stress et d’anxiété est élevé, il sera quasiment impossible pour vous de rester rationnel et vous serez guidé par vos peurs et vos doutes. Cela pourrait affecter vos décisions et vous pousser à prendre de mauvaises décisions, à choisir de mauvaises options.

Cela se transforme alors en un cercle vicieux entre d’un coté le syndrome de l’imposteur et de l’autre, votre stress. L’un crée l’autre, et cela continue de se répéter situations après situations. Vous ne pouvez pas réparer l’un sans l’autre, mais la bonne nouvelle est qu’une fois que vous commencez à travailler sur l’un, l’autre commence à diminuer automatiquement.

Cycle du syndrome de l'imposteur - Clance

Comment combattre le syndrome de l'imposteur ?

1. Acceptez le fait que vous avez joué un rôle dans la création de votre succès.

Bien sûr, il y a des gens qui vous ont aidé et qui vous ont soutenu. Mais vous avez atteint ce résultat parce que vous étiez là et vous avez travaillé durement. Une bonne pratique est de se créer un moment rituel quotidien d’une ou deux minutes (au moment où vous vous brossez les dents le soir par exemple) et de prendre le temps de reconnaître vos efforts et vos résultats de la journée sans aucun jugement.

2. Arrêtez de vous comparer aux autres

Chaque personne est responsable de ses propres actions. Chaque personne a sa propre réussite. Vous avez les vôtres et vous êtes qui vous êtes. Vous êtes unique dans votre manière d’être et de faire les choses. Vous ne pouvez pas comparer les pommes et les oranges.

3. Libérez-vous des distorsions cognitives

Combattez vos croyances limitantes en utilisant le recadrage. Challengez vos pensées en répondant aux questions suivantes lorsque vous ressentez le stress du syndrome de l’imposteur:

4. Acceptez que le fait d'avoir tort ne signifie pas que vous n'êtes pas assez bon

Tout le monde peut se tromper à tout moment. Même les plus grands génies avaient tort sur une chose ou une autre. C’est inévitable. Et vous ne devriez pas trop vous en soucier.

5. Concentrez-vous sur les faits et séparez les faits des émotions

Lorsque vous souffrez du syndrome de l’imposteur, vos émotions prennent la plupart du temps le dessus sur votre esprit. Et le pire dans tout çà, c’est que vous ne le remarquez pas. Mais si, en toute conscience, vous vous permettez de vous concentrer sur les faits plutôt que sur les émotions, vous pourrez alors voir les choses telles qu’elles sont vraiment.

6. Pratiquez la gratitude personnelle

Accentuez vos traits positifs et notez chaque succès dans un carnet de gratitude par exemple. Nous avons déjà reconnu que vous vous souciez beaucoup de la qualité de votre travail et que vous ne voulez en aucun cas le sacrifier, mais au moins £attribuez vous en le mérite, car vous en êtes le créateur.

Aimeriez-vous comprendre le stress que votre syndrome d’imposteur vous cause ? Veuillez prendre un moment pour faire notre test de niveau de stress gratuit ici.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Will
Will
Avec une carrière de manager et de coach, je suis passionné pour accompagner des hommes et des femmes dans leur développement personnel et professionnel afin de les aider à réaliser eux aussi leur potentiel.​
Vous pourriez aussi aimer
Stress au travail

Quelle est votre définition du stress au travail ?

La notion de stress vous est familière et vous en connaissez la signification. Mais qu’en est-il vraiment ? Savez-vous définir le stress avec tout ce
Lire la suite »
3 types de stress - fuite-lutte-inhibition

Appréhender les 3 types de stress : fuite, lutte et inhibition

Savez-vous que votre stress obéit aux mêmes mécanismes que ceux permettant la survie d’un animal dans son milieu naturel ? Chaque fois que vous allez
Lire la suite »