fbpx Skip to content

Messages contraignants, faites le test pour les neutraliser

Les messages contraignants sont des injonctions implicites et explicites que nous apprenons dans notre enfance et pire que nous transmettons souvent à nos enfants. 

Ces messages sont appelés drivers et ils nous dirigent, ils appartiennent à notre système de croyance et affectent comment nous accomplissons nos tâches, façonnent nos actions et attitudes que nous croyons devoir adopter dans la vie pour être aimé.

Comprendre ses messages contraignants

Chaque communication est une transaction

Nous communiquons avec des mots, nous communiquons avec nos gestes, et nous communiquons quand nous ne disons ou ne faisons rien. Nous interagissons constamment avec les autres, que ce soit au travail ou dans notre vie privée. Ce qui détermine comment nous agissons et comment nous gérons nos tâches est lié à la manière dont nos croyances aidantes ou limitantes nous guident.

 Il y a 5 messages contraignants (drivers):

  • Soit fort
  • Sois parfait
  • Fais plaisir
  • Fais des efforts
  • Depeche-toi

Ces 5 drivers qui nous dirigent, même si nous grandissons en général avec deux drivers prédominants, peuvent nous motiver lorsque nous savons comment les utiliser, ou ils peuvent nous bloquer lorsque nous les utilisons à notre insu. 

Synthèse Messages contraignants

Ceux-ci sont appelés drivers d’analyse transactionnelle, ou messages contraignants. Nous les entendons depuis que nous sommes enfants. Nos parents nous disent «tu peux faire mieux», «ce n’est pas assez bien», «tu es toujours en retard», «tu n’es jamais assez responsable». 

Ces messages que nous recevons en permanence déterminent la manière dont nous pensons à nous-mêmes et comment nous nous comportons dans la vie, dans nos affaires, dans nos relations personnelles ou professionnelles. Il est très utile de savoir lequel ou lesquels nous dominent.

Le test des messages contraignants

Carl Jung explique cela comme l’ombre.

En psychologie analytique, l’ombre est définie comme une partie de nous-même que nous ne connaissons pas, parce que nous ne la remarquons pas.

Avant de lire la suite de cet article, veuillez prendre un moment pour faire le test pour voir quels drivers vous motivent ou vous affectent.

Nous utilisons les messages contraignants pour être satisfait, pour répondre à nos besoins, et pour nous sentir mieux psychologiquement. Si nous n’identifions pas nos propres messages personnels, nous nous trouvons stressés.

Nous essayons toujours de réaliser des choses qui ne nous rendent pas toujours heureux ou satisfaits. Parfois, nous ne savons pas comment nous accorder la priorité et nous accordons la priorité aux autres parce que nous croyons que leur bonheur et leur confort sont plus importants que les nôtres.

Vous pouvez voir ci-dessous qu’il y a trois axes principaux qui aident à définir nos drivers:

  • une préférence pour être avec des gens ou être seul,
  • un désir de vitesse ou de patience
  • une préférence pour agir ou réagir.
3 Axes Messages Contraignants

Les enjeux en entreprise des messages contraignants

Dans la sphère professionnelle, connaître, reconnaître et agir sur vos messages contraignants peut vous aider énormément. Cela peut améliorer vos performances et peut vous aider à mieux travailler avec les autres. 

Les 4 etapes de se libérer du stress des messages contraignants

1. Identifiez vos messages contraignants (vos drivers)

Si vous n’avez pas encore fait notre test, vous pouvez le trouver ici: Identifiez vos messages contraignants.

Quand vous identifierez vos drivers, vous verrez quelles sont vos faiblesses et vos forces. Pour chaque driver, il y a un côté positif et un côté négatif. Le côté positif est notre force, c’est ce qui augmente notre motivation et notre performance. Le côté négatif nous cause notre stress.

La bonne nouvelle est qu’il existe un antidote pour chaque côté négatif. Quand vous trouvez votre antidote, vous pouvez guérir votre stress et augmenter votre performance.

2. Reconnaissez vos croyances limitantes

Les croyances limitantes sont la façon dont nous voyons nous-même, et elles forment nos opinions sur les autres et la société. Lorsque nous n’avons pas assez de confiance en nous, lorsque nous avons l’impression de ne pas être assez bons ou attrayants, ou lorsque nous avons l’impression de ne pas être aimés, ce sont ces croyances limitantes qui se cachent dans notre subconscient qui nous font penser et ressentir ainsi.

La meilleure façon de nous guérir est de prendre les mesures nécessaires pour les reconnaître et les identifier. Par exemple, si vous sentez que vous n’êtes pas assez bon, vous pourriez être un perfectionniste (sois parfait). Dans ce cas, vous devrez apprendre à accepter qu’être parfait est un objectif irréaliste. La perfection n’existe pas. Être assez bon est un objectif plus réaliste, et une fois que vous l’acceptez réellement, c’est un grand pas pour vous libérer de votre stress.

3. Rencontrez votre ombre

Comme nous en avons déjà parlé, l’ombre est notre côté qui se cache dans notre subconscient, celui que l’on ne voit pas mais que les autres voient. Quand nous nous trouvons dans des situations négatives, ou nous sommes confrontés à des conflits, ou nous sommes stressés, nous réagissons d’une certaine manière. Cela peut prendre la forme de colère, de frustration, de dépression, de panique. 

Plus nous comprenons notre ombre, mieux nous pouvons voir la racine de nos réactions. C’est une bonne idée de s’asseoir dans un endroit calme et paisible, d’analyser notre réaction négative et de se demander d’où elle vient. Quand nous attendons en silence, notre subconscient commence à communiquer avec nous et nous aide à comprendre pourquoi nous avons agi d’une certaine manière. Comprendre cela nous aide à corriger les mauvaises habitudes.

4. Donnez-vous des permissions

Dans cette dernière étape, permettez-vous de vous relaxer. N’oubliez pas qu’il existe des parades, des permissions pour chaque driver. 

  • Sois fort: Acceptez vos faiblesses et déléguez certaines de vos responsabilités aux autres. Faites leur confiance. 
  • Sois parfait: Au lieu de la perfection, soyez satisfait de ce que vous avez ou de ce que vous avez fait. 
  • Fais plaisir: N’oubliez pas que vous êtes important. Vos besoins et votre bonheur viennent avant tout. Avant d’aider les autres, prenez soin de vous-même. 
  • Fais des efforts: il n’est pas nécessaire de trop travailler ou d’atteindre de grands objectifs pour réussir. Célébrez vos petites réalisations. Appréciez-vous vous-même. 
  • Dépêche-toi: Vous n’êtes pas obligé d’être toujours occupé. Il est normal de prendre son temps et de se concentrer sur l’essentiel. Ne perdez pas trop de temps avec les micro-détails. Ils peuvent être pris en charge plus tard.

Maintenant, serez-vous assez curieux de vous-même pour cocher votre driver dominant ? Le faisant, vous comprendrez mieux les réactions d’autrui à votre égard. Vous réaliserez peut-être aussi qu’il y aurait lieu de revisiter des croyances sur vous-même. Coach professionnel, j’accompagne des hommes et des femmes à la recherche d’une vie plus sereine.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Will
Will
Avec une carrière de manager et de coach, je suis passionné pour accompagner des hommes et des femmes dans leur développement personnel et professionnel afin de les aider à réaliser eux aussi leur potentiel.​
Vous pourriez aussi aimer
Syndrome de l'imposteur

Avez-vous le syndrome de l’imposteur ?

Est-ce que vous avez le syndrome de l’imposteur? Si vous êtes convaincu que votre succès n’est rien d’autre qu’une coïncidence, que les gens vont bientôt
Lire la suite »
Stress au travail

Quelle est votre définition du stress au travail ?

La notion de stress vous est familière et vous en connaissez la signification. Mais qu’en est-il vraiment ? Savez-vous définir le stress avec tout ce
Lire la suite »