fbpx Skip to content

Quelle est votre définition du stress au travail ?

Stress au travail

La notion de stress vous est familière et vous en connaissez la signification. Mais qu’en est-il vraiment ? Savez-vous définir le stress avec tout ce que cela implique ? 

Avoir une définition complète du stress est déterminant pour identifier les facteurs auxquels vous êtes exposé. Cet état des lieux vous permettra de savoir quelles ressources internes et externes vous allez pouvoir développer et mobiliser pour faire face à cette situation de stress au travail.

Existe-t-il une définition personnelle du stress au travail ?

On pourrait penser que le stress n’est qu’une réponse physiologique à un évènement impérieux et que c’est ainsi qu’il se définit, de manière purement objective. Or, et nous allons le voir, il y a autant de définitions du stress qu’il y a d’individus. Ce qui implique que le stress se caractérise par des éléments objectifs dits situationnels et subjectifs dits personnels.

La survenue d'un événement stressant, une définition objective

La définition du stress découle d’une approche objective du phénomène. Hérité du latin « stringere » signifiant « serrer », « étreindre », le mot stress est utilisé afin de caractériser la contrainte, le désarroi et l’angoisse éprouvés dans certaines situations. Un événement inattendu survient, perçu comme menaçant, il génère une montée de stress. Si cette définition commune est juste, elle reste incomplète, car le stress que vous ressentez face à un évènement imprévu dépend de votre perception de la situation.

Le stress perçu, une définition personnelle

La définition du stress implique également d’y associer un élément subjectif de la première importance : vous, car vous êtes unique ! Chaque individu réagit différemment au stress en fonction de plusieurs facteurs. Pour définir le stress, la seule survenue de l’événement stressant ne suffit plus. En effet, votre évaluation de la menace dans une situation professionnelle donnée et l’évaluation de vos capacités à l’affronter sont déterminantes dans le degré de stress que vous allez ressentir. C’est ce que l’on appelle le stress perçu. Vous percevez le stress en fonction de vos filtres personnels, de vos expériences passées et de votre capacité à vous y adapter. 

Un changement de votre appréciation de la situation professionnelle stressante ou un ajustement de votre réaction permettra de réduire le déséquilibre induit par le stress perçu.

Identifiez les facteurs externes de stress sur votre lieu de travail

Sur votre lieu de travail, les expositions au stress sont nombreuses et savoir les reconnaître peut faire la différence entre maîtriser les effets du stress ou non.

Stress au travail - facteurs

Mis sous pression par trop d’exigences au travail ?

Vous êtes sous l’eau, accablé(e) par une charge de travail excessive et votre détresse au travail s’amplifie. Vous devez rendre votre travail dans des délais que vous ne pouvez pas respecter. Et chaque jour, vous recevez des demandes de plus en plus exigeantes sans espoir de pouvoir remplir les objectifs fixés. Toutes ces sollicitations exercent une lourde pression sur vous et vos performances. Dès lors, vous vous sentez incapable de vous adapter à la situation, le déséquilibre s’installe, le stress aigu devient chronique, emportant avec lui votre énergie et vous laissant complètement lessivé(e).

Mauvaise qualité de vos relations sur votre lieu de travail ?

Vous pouvez éprouver du stress sur votre lieu de travail lorsque vos relations professionnelles sont conflictuelles ou lorsque vous devez gérer des collègues difficiles. Vous pouvez également vous sentir stressé face à une hiérarchie négative ou un manque de communication. Ces rapports sociaux dégradés engendrent des tensions relationnelles et une atmosphère délétère pour votre santé physique et émotionnelle.

Inquiet quant à l'avenir de votre emploi ?

Ne pas savoir où vous en êtes professionnellement crée un climat d’incertitude engendrant un niveau de stress important au travail. Cela peut être le cas lorsque vous avez peur de perdre votre emploi ou que le maintien dans vos fonctions est menacé. 

Le manque de reconnaissance de votre implication au travail, l’absence de retour sur vos performances, le refus d’une promotion attendue se révèlent, également, des sources de stress non négligeables.

Enfermé(e) dans un environnement de travail stressant ?

La qualité de votre environnement physique au travail peut impacter votre niveau de stress. Un milieu professionnel bruyant, irrespectueux des normes de sécurité, un espace de travail peu ergonomique constitue autant de conditions stressantes. 

De même, vous faites face à une situation stressante en cas de conflit éthique : vous n’adhérez pas aux valeurs de votre entreprise ou de votre manager, ou vous êtes obligé de réaliser une tâche que vous désapprouvez, par exemple. 

Pour enrayer l’installation d’un stress chronique, cultivez vos aptitudes afin d’appréhender toutes ces situations. Développez votre intelligence organisationnelle, votre capacité à gérer vos émotions et vos relations professionnelles en vous faisant accompagner par un expert en gestion du stress.

Repérez vos facteurs internes de stress au travail

Selon l’approche personnelle, le stress s’exprime différemment en fonction de vous, de vos expériences de vie et de votre capacité à les appréhender au moment où cela est arrivé.

L'anxiété, facteur aggravant du stress perçu ?

L’anxiété est une réponse à un stress ponctuel, sa manifestation est donc normale. Lorsqu’elle est permanente, elle influence votre perception des situations qui surviennent et peut générer une grande détresse. L’anxiété exacerbe le stress et inversement. Ainsi, si vous êtes d’un naturel anxieux, il est probable que le degré de stress ressenti dans certaines situations soit supérieur à celui d’une personne plus sereine.

Et si vous souffriez du syndrome de l'imposteur ?

Si vous doutez constamment de vos compétences, que vous dévalorisez votre travail, il se peut que vous souffriez du syndrome de l’imposteur. Vous vivez dans la peur d’être découvert, situation qui induit chez vous un degré de stress considérable. Et là où cela est le plus sournois, c’est qu’il est fort probable que vous ayez peur de la réussite, car selon vous, vous ne la méritez pas (vous parlez de chance, de comportements complaisants,…), alors autant trouver des échappatoires à ces ressentis ambigus et contradictoires. Et pour pallier ce sentiment de culpabilité dû à l’usurpation, des stratégies sont mises en place comme, par exemple, surinvestir une énergie inimaginable à la tâche. Ces stratégies entraînent un stress intense qui se termine presque toujours par un épuisement physique et émotionnel.

Vos exigences professionnelles peuvent être satisfaites sans impacter votre santé. Vous pouvez vous protéger des effets nocifs du stress, améliorer votre perception des situations et de vos capacités d’adaptation ainsi que votre bien-être au travail. Une bonne connaissance de l’ensemble de tous ces facteurs est une première étape nécessaire pour savoir quelles compétences et ressources renforcer et, ainsi, être en capacité de mieux gérer votre stress au travail.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Will
Will
Avec une carrière de manager et de coach, je suis passionné pour accompagner des hommes et des femmes dans leur développement personnel et professionnel afin de les aider à réaliser eux aussi leur potentiel.​
Vous pourriez aussi aimer
Syndrome de l'imposteur

Avez-vous le syndrome de l’imposteur ?

Est-ce que vous avez le syndrome de l’imposteur? Si vous êtes convaincu que votre succès n’est rien d’autre qu’une coïncidence, que les gens vont bientôt
Lire la suite »
3 types de stress - fuite-lutte-inhibition

Appréhender les 3 types de stress : fuite, lutte et inhibition

Savez-vous que votre stress obéit aux mêmes mécanismes que ceux permettant la survie d’un animal dans son milieu naturel ? Chaque fois que vous allez
Lire la suite »