Message contraignant : Dépêche toi

En synthèse

DÉPÊCHE TOI

Ta croyance en bref : Pour exister, tu crois que tu as besoin d’être rapide.

Ta vie se résume à multiplier les activités en parallèle et à tout faire en même temps ! Etre assis sans rien faire n’est pas une option pour toi.

Messages contraignants entendus dans ton éducation

Depuis ton plus jeune âge, tu entends des messages ou des idées que ton autorité éducationnelle te vend et que tu vas finir par acheter. Et même formulées sans intention de nuire, ces petites phrases répétées t’intiment d’obéir pour te conformer aux attentes dictées par cette autorité.

  • « Allez… Dépêche-toi !» 
  • « Ne traîne pas s’il te plait !»
  • « Il faut se dépêcher »
  • « Vite, on va être en retard ! » 
  • « Tu vois ! A cause de toi, on est encore en retard ! »
  • « On n’a pas le temps ! » 
  • « Plus vite, on a encore plein de choses à faire » 

Comportements

Ces messages en boucle vont avoir aussi bien des effets positifs, lorsqu’ils sont adaptés à la situation, que des effets négatifs dans les cas de sur-adaptations.

Coté pile

  • Tu cherches à être toujours en activité et en mouvement
  • Les échéances courtes et l’urgence te rendent plus efficace
  • Ton excitation et ton énergie viennent de ce trop peu de temps
  • Tu apportes beaucoup d’énergie dans un groupe
  • Tu arrives à honorer des délais très courts
  • Tu te mets en mouvement rapidement
  • Tu es capable de décider vite
  • Tu es capable de suivre plusieurs dossiers en même temps.

Coté face

  • Tu es souvent agité et impatient
  • Tu te mets beaucoup de pression pour en faire toujours plus
  • Tu parles très vite
  • En les pressant, tu inhibes la réflexion des autres
  • Tu interromps ou finis les phrases de l’autre
  • Tu t’ennuies facilement
  • Tu préfères la rapidité à la qualité
  • Tu prends en charge plus que ce que tu peux faire.

Conséquences mentales, émotionnelles et physiques

Cette pression et ce message répété en boucle ont des conséquences sur nos émotions, notre mental ou notre physique

Pression sur soi et les autres

Nous avons une fâcheuse tendance à mettre beaucoup de pression sur notre entourage pour qu’ils s’adaptent à notre rythme effréné et à nous montrer impatient. Comme un Speedy Gonzales sous amphétamines, nous devenons un persécuteur focalisé sur le temps, qui a tendance à oublier d’expliquer les choses, à éventuellement faire à la place des autres pour gagner quelques précieuses minutes et à finir stressé et stressant.

Agacement

Nous nous agaçons quand les autres sont hésitants et continuent de peser le pour et le contre. Nous essayons à coup de dépenses d’énergie supplémentaires d’entraîner les autres que nous trouvons parfois trop lents et trop mous. Cette résistance va engendrer chez nous de l’agacement et de la colère. 

Surcharge

Nous croyons toujours avoir besoin de bouger, d’avancer, de faire plusieurs choses à la fois et de courir. Faire une pause ou se reposer est culpabilisant. Notre corps est en permanence sous stress et en suractivité, ce qui fait que nous sommes au mieux épuisé, au pire finir malheureusement en burn-out.

Messages permissifs à introduire

À chaque fois que le stress ou le message contraignant est perçu, reprends la main en toute conscience en stoppant ton flux de pensées contraignant et en le remplaçant par un flux de pensées contenant des messages permissifs. Choisis celui ou ceux qui te parlent le plus pour augmenter l’effet.

  • « Je choisis de prendre mon temps »  
  • « Je me donne du temps pour mes besoins »
  • « Je choisis de prendre le temps de me ressourcer afin de conserver mon efficacité et ma rapidité. Les sportifs de haut niveau connaissent l’importance du temps de récupération.»
  • « Je préfère lorsque cela va vite, maintenant je suis aussi capable d’apprécier quand çà l’est moins »

Autres articles liés

[elfsight_social_share_buttons id=”1″]

Message contraignant : Fais un effort

En synthèse

FAIS UN EFFORT

Ta croyance en bref : Pour exister, tu crois que tu as besoin de te donner beaucoup de mal.

Ta vie se résume à concevoir que les choses doivent se faire difficilement et y consacrant toute ton énergie. Réussir simplement serait culpabilisant, voire presque insultant !

Messages contraignants entendus dans ton éducation

Depuis ton plus jeune âge, tu entends des messages ou des idées que ton autorité éducationnelle te vend et que tu vas finir par acheter. Et même formulées sans intention de nuire, ces petites phrases répétées t’intiment d’obéir pour te conformer aux attentes dictées par cette autorité.

  • « On n’a rien sans rien »
  • « Fais-en plus »
  • « Tu ne travailles pas assez . »
  • « Déjà ? Non, tu n’y as pas passé suffisamment de temps  ». 
  • « C’est à la sueur du front qu’on a ce qu’on veut »
  • « Donne-toi un peu de mal »
  • « À vaincre sans effort, on triomphe sans gloire »
  • « Rien ne s’obtient sans un minimum d’effort » 

Comportements

Ces messages en boucle vont avoir aussi bien des effets positifs, lorsqu’ils sont adaptés à la situation, que des effets négatifs dans les cas de sur-adaptations.

Coté pile

  • Tu es patient et persévérant
  • Tu donnes le meilleur de toi-même
  • Tu es prêt à aider les autres.
  • Tu investis rapidement ton énergie dans une direction nouvelle.
  • Tu peux abandonner un projet pour un autre, sans état d’âme.
  • Tu sais déléguer.
  • Tu utilises souvent l’humour (caustique).

Coté face

  • Tu peux traîner, souffler, prolonger pour éluder la conclusion.
  • Tu as tendance à compliquer volontairement les choses
  • Tu penses souvent que les autres sont paresseux ou n’en font pas assez
  • Tu as tendance à ne pas achever tes phrases.
  • Tu peux te désolidariser d’un groupe

Conséquences mentales, émotionnelles et physiques

Cette pression et ce message répété en boucle ont des conséquences sur nos émotions, notre mental ou notre physique

Insatisfaction

Tu es souvent insatisfait et peut être particulièrement sévère à l’égard de ceux que tu considères comme « paresseux ». Tu peux être amener à dévaloriser leurs résultats (et les tiens aussi) si tu considères qu’ils ont été obtenus facilement, sans effort particulier.

Agressivité

Tu peux avoir tendance à compliquer les choses pour ce que soit difficile et vraiment méritoire mais tu peux aussi rejeter la responsabilité de tes échecs/problématiques sur les circonstances ou sur les autres.

Epuisement

Impliqué pleinement dans ce que tu fais, tu es capable de déployer une énergie énorme pour faire aboutir les projets qui te tiennent à cœur. Les obstacles et les difficultés ne te font pas peur et tu les prends à bras le corps. Tu aimes te dépasser et n’as aucune hésitation à retrousser tes manches, à aller au charbon, à payer de ta personne. Ce comportement utilise énormément de ressources et le risque de burn-out est important.

Messages permissifs à introduire

À chaque fois que le stress ou le message contraignant est perçu, reprends la main en toute conscience en stoppant ton flux de pensées contraignant et en le remplaçant par un flux de pensées contenant des messages permissifs. Choisis celui ou ceux qui te parlent le plus pour augmenter l’effet.

  • « C’est ok de réussir sans souffrir »
  • « C’est ok de réussir facilement »
  • « C’est ok de me détendre »
  • « C’est ok de prendre du plaisir »

Autres articles liés

[elfsight_social_share_buttons id=”1″]

Message contraignant : Fais plaisir

En synthèse

FAIS PLAISIR

Ta croyance en bref : Pour exister, tu crois que tu as besoin de toujours satisfaire les besoins des autres.

Ta vie se résume à essayer d’être un vrai saint-Bernard, même si l’on ne te demande rien. Les autres passent avant toi… quitte à adopter leur point de vue ou leurs idées. 

Messages contraignants entendus dans ton éducation

Depuis ton plus jeune âge, tu entends des messages ou des idées que ton autorité éducationnelle te vend et que tu vas finir par acheter. Et même formulées sans intention de nuire, ces petites phrases répétées t’intiment d’obéir pour te conformer aux attentes dictées par cette autorité.

  • « Tu me fais de la peine » 
  • « Sois sage… »
  • « Tu seras gentil si… »
  • « Ne sois pas égoïste. »
  • « Tu crois que je ne le mérite pas ? » 
  • « Fais-moi plaisir… »
  • « Tu rendras service à tout le monde comme ça. » 
  • « Une cuillère pour papa, une cuillère pour maman… »

Comportements

Ces messages en boucle vont avoir aussi bien des effets positifs, lorsqu’ils sont adaptés à la situation, que des effets négatifs dans les cas de sur-adaptations.

Coté pile

  • Tu es conciliant, attentionné et toujours prêt à aider.
  • Tu t’intègres bien dans un groupe ou une équipe (mais le plus souvent sans diriger) jusqu’à en devenir le ciment de cohésion du groupe
  • Tu utilises souvent ton intuition et ton empathie.
  • Tu es considéré comme altruiste, tolérant, souple et plein d’humour

Coté face

  • Tu es enclin à l’anxiété d’obtenir à tout prix de l’approbation
  • Au-delà du compromis, tu as tendance à être trop conciliant.
  • Tu dépenses beaucoup d’énergie pour vérifier que l’autre n’est pas malheureux
  • Tu acquiesces souvent de la tête et tu as des difficultés à dire non
  • Tu peux avoir du mal à prendre des décisions, en particulier si elles affectent d’autres personnes.
  • Les confrontations et situations conflictuelles provoquent le plus souvent la fuite.

Conséquences mentales, émotionnelles et physiques

Cette pression et ce message répétés en boucle ont des conséquences sur nos émotions, notre mental ou notre physique

Manque d'affirmation de soi

Tu peux avoir des difficultés à te positionner clairement par peur de décevoir, tu vas alors utiliser un langage volontairement flou, ambigu ou pouvant être interprété de multiples façons, ce qui te laisse toujours une porte de sortie pour ne pas blesser les autres.

Dépendance affective

Tu peux facilement tomber dans la dépendance affective ou t’épuiser dans la recherche illusoire d’approbation. Le déni de toi au profit des autres te mène à beaucoup d’insatisfaction et de frustration, de sentiment d’ingratitude.

Agressivité

Tu as aussi du mal à exprimer tes opinions ou tes désirs, à dire non, à demander quelque chose pour nous, ou tout simplement à fixer des limites. Du coup, tu obtiens rarement ce à quoi tu aspires ou estimes avoir droit sans l’avoir demandé. Alors en période de stress, toute ta frustration finit par s’extérioriser à travers des colères chaudes.

Messages permissifs à introduire

À chaque fois que le stress ou le message contraignant est perçu, reprends la main en toute conscience en stoppant ton flux de pensées contraignant et en le remplaçant par un flux de pensées contenant des messages permissifs. Choisis celui ou ceux qui te parlent le plus pour augmenter l’effet.

  • « C’est ok de prendre soin de moi » 
  • « C’est ok de me donner du temps pour mes besoins »
  • « C’est ok de faire ce que j’aime afin de mieux apprécier les autres »
  • « C’est ok de me respecter et de vivre selon mes valeurs »
  • « C’est ok que mes besoins ont autant voir plus de valeurs que ceux des autres »
  • « C’est ok d’être la personne responsable de mes besoins »

Autres articles liés

[elfsight_social_share_buttons id=”1″]

Message contraignant : Sois Fort

En synthèse

SOIS FORT

Ta croyance en bref : Pour exister, tu crois que tu as besoin d’être une personne indépendante ne demandant de l'aide à personne pour avancer.

Ta vie se résume à essayer de toujours faire face et tu as appris à ne jamais montrer tes sentiments, tu préfères la difficulté de tout affronter seul plutôt que de faire confiance ou de parler de toi.

Messages contraignants entendus dans ton éducation

Depuis notre plus jeune âge, nous entendons des messages ou des idées que notre autorité éducationnelle nous vend et que nous allons finir par acheter. Et même formulées sans intention de nuire, ces petites phrases répétées nous intiment d’obéir pour nous conformer aux attentes dictées par cette autorité.

  • « Tu ne vas pas pleurer pour ça ? »
  • « Sois courageux »
  • « Il n’y a aucune raison d’avoir peur »
  • « Tu n’as pas mal » 
  • « Tu es trop sensible » 
  • « Je ne veux pas te voir pleurer »
  • « D’autres enfants sont plus malheureux que toi. »
  • « La vie est dure, qu’est-ce que tu crois ? »
  • « Moi, à ton âge, je travaillais déjà. »

Comportements

Ces messages en boucle vont avoir aussi bien des effets positifs, lorsqu’adaptés à la situation, que des effets négatifs dans les cas de suradaptations.

Coté pile

  • Reste calme sous la pression, l’angoisse, l’inconfort, la difficulté.
  • Sous stress, l’énergie augmente même
  • Reste logique et détaché, même quand les autres paniquent
  • Capable de prendre des décisions désagréables sans état d’âme.
  • Considéré par les autres comme juste, solide, débrouillard, autonome et fiable.

Coté face

  • Ignore ses propres émotions, avance quoiqu’il en coûte
  • Orienté résultat, ne montre pas de signe de faiblesse, ce n’est pas tolérable
  • Peut être perçu comme indépendant, voir souvent en retrait
  • Froid et impénétrable, le manque d’utilisation de son intelligence émotionnelle peut mettre mal à l’aise les autres
  • Réticent à demander de l’aide, couplé à une exigence importante, peut mépriser les autres qui en demandent.

Conséquences mentales, émotionnelles et physiques

Cette pression et ce message répété en boucle ont des conséquences sur nos émotions, notre mental ou notre physique

Isolement

Du fait de cette pression de toujours cacher ses émotions, même positives, à nous-même et aux autres, nous montrons toujours un masque, une façade. Nous pouvons alors nous retrouver dans un isolement relationnel et émotionnel, notamment en étant intolérant ou méprisant envers ceux qui apparaissent comme faibles.

Hypo Emotionnel

Nous gagnerons à nous reconnecter à nos émotions pour éviter de finir en burn-out, car ce que nous prenons pour de la “maîtrise des émotions” est en réalité la négation d’une fonction naturelle qui nous envoie des messages importants sur ce qui nous convient ou pas. À trop les ignorer, nous risquons de ne pas voir les signaux qui indiquent que la coupe est pleine.

Fatigue

Cette pression permanente entraîne une fatigue importante, sautez encore et encore pour atteindre un plafond inaccessible, il y a des tortures qui sont plus douces. Dans ces conditions, c’est éreintant et sans fin, nous nous épuisons face à une telle débauche d’énergie en vain.

Messages permissifs à introduire

À chaque fois que le stress ou le message contraignant est perçu, reprends la main en toute conscience en stoppant ton flux de pensées contraignant et en le remplaçant par un flux de pensées contenant des messages permissifs. Choisis celui ou ceux qui te parlent le plus pour augmenter l’effet.

  • « C’est ok d’écouter mes propres besoins » 
  • « C’est ok d’avoir des émotions »
  • « C’est ok d’être moi-même en exprimant ma vulnérabilité »
  • « C’est ok d’être humain »
  • « Seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin »

Autres articles liés

[elfsight_social_share_buttons id=”1″]

Message contraignant : Sois Parfait

En synthèse

SOIS PARFAIT

Ta croyance en bref : Pour exister, tu crois que tu as besoin de perfection et de contrôle dans tout ce que tu vis ou fais.

Chez toi, rien n’est le fruit du hasard, tout est réglé dans les moindres détails. Ta vie se résume à essayer de toujours faire plus et mieux. Le stress est permanent alors attention au burn-out, tu risques de t’épuiser à toujours vouloir dépasser la demande. 

Messages contraignants entendus dans ton éducation

Depuis notre plus jeune âge, nous entendons des messages ou des idées que notre autorité éducationnelle nous vend et que nous allons finir par acheter. Et même formulées sans intention de nuire, ces petites phrases répétées nous intiment d’obéir pour nous conformer aux attentes dictées par cette autorité.

  • « Ce n’est pas encore assez »
  • « Tu peux mieux faire »
  • « J’attendais mieux de toi »
  • « Rassure-moi, tu as eu la meilleure note ? »
  • « Recommence tant que ce n’est pas parfait. »
  • « Pour un travail fait à la maison, 9/10 n’est pas suffisant »
  • « Ta lettre n’est pas bien tracée. » 
  • « Tu as dépassé sur ton coloriage. »

Comportements

Ces messages en boucle vont avoir aussi bien des effets positifs, lorsqu’adaptés à la situation, que des effets négatifs dans les cas de suradaptations.

Coté pile

  • Travail d’excellente qualité
  • Sens du détail
  • Bosseur, ne compte pas tes heures
  • Capable de réaliser de grandes choses
  • Détecte rapidement ce qui ne va pas

Coté face

  • Peut se perdre dans les détails
  • Pointilleux à l’extrême
  • Peut passer en mode hypercontrôle
  • Craint l’échec et peut être inhibé pour passer à l’action
  • Intolérant à la critique tout en étant critique

Conséquences mentales, émotionnelles et physiques

Cette pression et ce message répété en boucle ont des conséquences sur nos émotions, notre mental ou notre physique

Insatisfaction

Cette pression énorme amène une exigence non proportionnée face aux résultats, ce qui entraîne une insatisfaction de nos propres résultats, mais également ceux des autres.  Au niveau émotionnel, nous allons faire face alors à des colères puissantes, intérieures et froides si elle est dirigée vers nous même, ou extérieure et cassante si elle est dirigée vers le sujet de l’imperfection.

Angoisse

Une autre conséquence est l’angoisse permanente de ne pas être à la hauteur des attentes des autres. Nous sommes certains d’être incompétent, d’être dépassés, nous avons souvent des craintes d’être démasqués, que cette fois-ci, finit de tromper notre entourage, nous pouvons vivre dans la peur panique que le pot aux roses – qui n’existe que dans notre esprit – soit découvert.

Fatigue

Cette pression permanente entraine une fatigue importante, sautez encore et encore pour atteindre un plafond inaccessible, il y a des tortures qui sont plus douces. Dans ces conditions, c’est éreintant et sans fin, nous nous épuisons face à une telle débauche d’énergie en vain.

Messages permissifs à introduire

À chaque fois que le stress ou le message contraignant est perçu, reprends la main en toute conscience en stoppant ton flux de pensées contraignant et en le remplaçant par un flux de pensées contenant des messages permissifs. Choisis celui ou ceux qui te parlent le plus pour augmenter l’effet.

  • « C’est ok d’apprendre de mes expériences » 
  • « C’est ok de faire des erreurs »
  • « C’est ok d’être moi, tel que je suis »
  • « C’est ok de choisir la juste qualité à la surqualité »
  • « C’est ok de choisir d’être réaliste à perfectionniste »
  • « C’est ok de faire de mon mieux »

[elfsight_social_share_buttons id=”1″]

Autres articles liés